22/07/2014

Happiness

Voilà les enfants, je change de bord ça y'est. Maintenant, blogger n'est plus une surface adaptée à ce que je veux faire. Je rêvais d'un blog plus professionnel et qui corresponde plus à mes envies. J'ai donc décidé de migrer, et le renouveau, c'est mon dada. J'me lasse tellement vite (Vivi chiante je sais) en même temps. J'espère qu'il vous plaira. Evidemment, ceci est une version temporaire, le temps de trouver un design qui me corresponde, et de bosser dessus quand j'aurais l'énergie pour le codage. Graouuuuuu. Mais je pouvais pas vous laisser sans article ni endroit ou venir vous perdre pendant des mois (parce qu'avec moi le design ça prend des mois oh la). Merci de me suivre, merci pour vos commentaires adorables, merci pour ces rencontres, ces partages, parce que sans lecteurs on est finalement pas grand chose. J'y ai pris goût, grâce à vous. <3 





21/07/2014

Nomination


En matière de bijoux, je crois que j'ai bien évolué (enfin me direz vous, c'est assez subjectif tout ça). Mes années collège c'était quand même à base de bracelets en pics et colliers en tissu, atébas dans les cheveux "mais mamaaaaan c'est un bijou pour cheveuuuuuu t'as pas le droit de pas m'autoriser toutes mes copines en ont" "mais tes copines je m'en fous Virginie" (et quand elle m'appelle Virginie, ça rigole pas, c'est du sérieux)

Quand j'y repense, j'avais un sacré look. Baggy kaki troué, Buffalo à flammes ou Globe aux pieds (toi aussi tu trouves que j'avais la classe? Envoie Vivi swag au 72200) 

Purée, heureusement qu'il faut de tout pour faire un monde hein, parce que j'étais pas un modèle de mode à suivre. Les tendances? What is das? La mode? Euh, oui, enfin, j'enfile un sac à poubelle un tee shirt troué ça fera bien l'affaire, pour aller en cours, fallait être à l'aise, déjà que le collège c'était chiant. 

L'époque des bracelets pics est révolue. Je suis une femme, une vraie (enfin, sauf quand je m'énerve  je perds le contrôle de mon vocabulaire, ma meilleure amie m'appelle wesh wesh, mais j'me soigne). J'aime les bijoux minimalistes, les petites perles, le mélange du doré, de l'or rose, de l'argent en intraveineuse, des bijoux avec des pompoms roses ou bleus, parce que les pompons c'est cool, accorder son vernis des pieds et des mains à sa robe, son fard à paupière à ses chaussures, les colliers en surexposition, du court, du long, les bracelets par milliers, le mélange des genres, voilà, Vivi elle a tourné la page skatteuse, c'est presque devenue une fille normale.

Et dire que le mot "normal" me fait attraper des boutons disgracieux cf ma peau dégueulasse des derniers mois (oui parce que, j'ai beau utiliser du bio et sortir pas maquillée la semaine, ma peau elle s'en fout, elle me fait payer mes excès, mon anniversaire, ma malbouffe de vacances, mon addiction au saucisson aux heures d'apéro, pas contente pas contente du tout).

J'suis tombée en amour devant Nomination. Il y avait forcément des choses que j'aimais moins, parce qu'il faut de tout et pour tout le monde, mais par contre, y'a des bijoux qui m'ont fais rouler par terre sur mon tapis Ikea tout doux en poils de faux chameau (promis on a pas tué d'animaux pour faire mon tapiiiiiiiiiiis). La collec' Ischia c'est un peu l'effet d'une bombe, mon coeur qui palpite, mon poignet qui criiiie "ne me quitte pas, ne t'en vas pas, même quand je serais sous la douche, tu resteras, jusqu'à la fin des temps" 

Voilà, tout ça pour un bracelet. Et alors????? <3



Robe - Zara (old)
Bracelet - Nomination*
Sac - Pimkie 


15/07/2014

Carnet de voyage #4 : San Francisco

Arrivés à l'aéroport de San Francisco, on a rendu la petite voiture qui nous aura permis ce super trip sur les routes américaines (de Las Vegas à San Francisco, 8 heures 30 de route, prévoir de l'eau, de la nourriture pour faire des pauses, et du courage). On a pris une dernière photo avec l'amoureux, oooooô tristesse. Mais là, franchement, on rêvait d'un truc, arriver à l'hôtel, prendre une douche, et mourir, euh non, pardon, dormir. En mode autant KO qu'après les 12 heures d'avion, tête à l'envers, mal de crâne à gogo, sortezzzzzz moi de làààààà. Bon, après approximativement 20 minutes de galère à trouver la sortie, 10 minutes de doute dans le métro de la ville, à se rendre compte, trop tard, qu'on s'était trompés de sens, après l'aide de deux trois américains mignons qui viennent nous voir quand on essaie (tant bien que mal) de trouver où on est sur cette ****** de carte, on a réussi à s'arrêter au bon arrêt, et à trouver notre hôtel.

Bon, généralement, quand t'arrives à l'hôtel, tu restes 1 minute à l'accueil. 1 minute qui, là pour le coup, a été multiplié par 30. Parce qu'ils avaient plus de chambre pour nous. Et que du coup, c'était la débandade. Et qu'on était toujours fatigués. Et que si j'étais restée une minute de plus devant ce mec qui ne savait ni quoi faire, ni quoi me dire, j'aurais fini par l'étrangler.

#hashtagjsuispasméchantemaisjeveuxlelitcarlelitcestlavie

Bon, les aléas des réservations, ça arrive. Après, tout allait pour le mieux. Une fois qu'on avait sauté dans la douche et qu'on se sentait pas aussi crade qu'après avoir parcouru un run sous la boue.

Vu qu'il s'agit du dernier volet, je vais prendre plaisir à clôturer cette session carnet de voyages. Et en plus, je clôture vraiment sur LA ville pour laquelle j'ai eu un véritable coup de coeur. C'est fou parce que je ne m'y attendais pas vraiment. J'avais entendu du bien mais aussi du mal. Alors, je ne savais pas du tout où j'allais mettre les pieds. Je déteste écouter l'avis des gens, je suis plutôt du genre *jemefaismonavistouteseuleetcesttout* et je fais bien. C'était vraiment parfait pour clôturer le séjour. 5 jours vraiment géniaux. Ni trop, ni pas assez. On a vraiment eu le temps de voir tout San Francisco, tout en prenant le temps de récupérer et de se reposer, enfin.

Un petit tour d'horizon? 


A deux pas de l'hôtel, Union Square. Au coeur de San Francisco, c'est LE lieu où tout se passe. Les lieux de shopping, des petits bars, des restaurants. Si vous aimez les boutiques de luxe, c'est aussi là que tout se passe, attention à la carte bleue. Quand vous avez fini une bonne grosse séance de shopping, n'hésitez pas à vous poser dans le parc de Union. Nous avons passé beaucoup de temps à Union, le point de repère (pour des as et accros du shopping comme nous, en même temps) 

Surtout : dégustez un cheesecake (le cheesecake factory étant en face, dans le Macy's, les meilleurs cheesecake de tout l'univers, oui, tant que ça). Et, de plus, dégustez le en terrasse, de préférence de nuit, le rooftop est superbe avec toutes ces lumières d'immeubles 


Petite ballade dans Chinatown & Japantown. Autant à New York, Chinatown reste très petit, et avec peu de choses à voir, à San Francisco, le quartier est plus étendu, d'ailleurs je crois que c'est le plus grand Chinatown des Etats Unis, et je l'ai d'ailleurs préféré à celui de New York. L'ambiance y est très chaleureuse, on prend plaisir à rentrer dans toutes ces petites boutiques, acheter des souvenirs, des cartes avec votre prénom en écriture chinoise #passionjesuisuntouristejusquaubout, un petit coin de paradis.


Autour de Castro & Upper Market, on se ballade pour admirer les maisons victoriennes. D'ailleurs, je trouve que ce quartier fait très européen, et particulièrement anglais. Et vu mon amour pour Londres, évidemment, j'ai adoré voir toutes ces maisons, et les prendre en photo comme une touriste chinoise. Aujourd'hui, la particularité de Castro, c'est d'être devenu LE quartier gay par excellence, vous pourrez admirer des drapeaux gays partout, sur tous les murs, accrochés à toutes les fenêtres, comme c'est aussi le cas dans un quartier de Los Angeles d'ailleurs. C'est monnaie courante, là haut, ça ne choque personne, et c'est tant mieux.


J'ai pris beaucoup de plaisir à me balader autour de Fisherman's Wharf et des Pier, c'est un des quartiers les plus touristiques, beaucoup de monde s'y promène, mais tellement de bonheur. L'océan, le vent, les bateaux, toute cette nourriture de la mer, des calamars, en passant par les langoustes, et des spécialités autour du homard, dans des restaurants ou dans des petits food truck, vous ne pouvez pas passer à côté de cet endroit, très festif, avec de la musique, en plein coeur de la baie de San Francisco. Et surtout à quelques mètres de la prison d'Alcatraz. Un bol d'air frais (<3)


Le passage obligatoire, manger une soupe (personnellement, j'ai choisi la soupe butternut aux cranberries, une petite tuerie) dans un pain, bien frais, croustillant. Je vous fais pas un dessin hein??? <3


Si vous passez donc par les Pier, vous pourrez remonter jusqu'à Union Square en Cable Car, le mythiiiique. C'est un attrape touriste, c'est clair, les files d'attente sont impressionnantes même, mais c'est à faire une fois, pour pouvoir monter toutes les rues Up&Down de San Francisco qui réclament quand même pas mal d'énergie (et de force dans les cuisses et les mollets) (et après une journée vélo, c'était dur hein) (la fille qui se justifie). Et passez au musée du Cable Car, il est gratuit, et c'est marrant de voir comment ça fonctionne. 




Aux Etats Unis, s'il y a une chose qui me plaît voire même me passionne, ce sont les tags/graffitis qu'on peut trouver dans tous les coins de rue, sur des portes de garage, sur des façades d'appartement, de maisons, d'hôtels. C'est courant, et ce n'est pas vu de manière négative comme chez nous. C'est perçu comme un véritable art, et j'ai adoré fouiner pour trouver des nouvelles fresques murales.


LE moment inoubliable du séjour, cette bouffée d'air frais sur le Golden Gate Bridge et près des différents points de vue. Un petit moment magique, j'ai pu m'y rendre deux fois, une fois avec un bus touristique avec les explications du guide, et une seconde fois, en vélo. C'était vraiment un très très beau moment, sportif, fatiguant, mais très bon pour le moral. Tu sais, le genre de moment où tu ne penses à rien, où tu fais le vide, et où tu es plongée dans une bulle, où rien ni personne ne pourrait t'atteindre. Le vent sur le visage, les gouttes d'eau de la baie en prenant de la vitesse, j'ai pas eu la chance de vivre de si beaux moments depuis ces vacances <3 Attention, autour du Golden Gate, le paysage est très brumeux, vous risquez de ne pas le voir entièrement, mais ça reste époustouflant


En d'autres termes : BRING ME BACK <3