17/04/2014

Confort




Il y a des années de ça, je privilégiais les fringues en elles mêmes, avant de privilégier ma petite personne. On disait souvent autour de moi "il faut souffrir pour être belle" alors j'me ruais chez l'esthéticienne : sans râler ("vous avez mal mademoiselle je vois que vous serez un peu les dents?????" et ma main sur ton joli visage?????? non j'ai pas mal, j'aime bien serrer des dents, comme ça pour le fun). J'allais dans des magasins de chaussures et j'essayais des escarpins hauts, qui font mal mal mal aux pieds parce que c'est pas drôle des chaussures confortables et féminines, c'est pas normal. Je râlais toujours pas, je les portais en soirée et j'avais à peine pas les chevilles dures, les pieds en sang parfois même, ça me rappelait la danse classique et les pointes, ohhh de si bons souvenirs.

En clair, je pensais à mon apparence, et à ce qu'on attendait de moi (on est bêtes quand on est jeunes non?) genre fille de magasine, sans personnalité, mais qui portait des talons sans broncher. Bah bien sûr. Aujourd'hui, a bas les talons inconfortables et tout le reste dans lequel je ne me sens pas moi, les artifices à la mode mais qui ne me plaisent finalement pas. Ah un fard à paupières rose fluo c'est beau, ouais, et donc? Bah si c'est à la mode faut le faire. MAIS J'AIME PAS LE ROSE FLUO EN MAQUILLAGE ALORS FAUT ME LAISSER TRANQUILLE. Non, il est révolu le temps où j'faisais juste pour adhérer à un groupe. Tu sais, toi Vivi la timide, qui a 8 ans n'osait pas dire bonjour à un mec sans s'effondrer, même si tu ne voulais rien de lui à part une amitié. Ouais, j'étais malade. La timidité puissance infini, chiante quoi. Maintenant c'est fini, j'ai décidé de penser à moi "Vivi t'es égoïste hein?" oh hé bon ça vaaaaa. Oui, penser à mon confort. Porter des sandales avec un short matelassé qu'on pourrait même porter en guise de pyjama, 'cause everything is possible. Un débardeur ample, façon boyfriend, où tu sens le vent passer, et où tu te sens surtout parfaitement bien. Et vive les baskets aussi. Les jeans un peu larges et troués avec un top plus féminins. Nothing's better. Le confort les amis le confort. J'ai fais l'erreur une fois de marcher dans New York avec des boots : jamais deux fois. Depuis ce jour j'ai compris dans ma vie d'hyperactive que dans la vraie vie c'était pareil. Si tu bouges beaucoup trop, évites les talons ou les trucs importables plus de 5 minutes sans être soulée.

Voilà ce qu'il faut vraiment faire pour être bien dans ses pompes. Etre soi. Et quitte à ce que ça reste des tenues essentiellement simples, c'est souvent le cas chez moi. J'me verrais mal porter un jogging avec des escarpins, personnellement, ça va à certaines, c'est original, mais moi j'aurais l'air ridicule au possible, alors on repassera. Je le répète souvent, mais y'a rien de mieux qu'être soi. 



Perfecto - Zara 
Débardeur - Fruit de la passion
Short - Pimkie (Camille over the rainbow)
Sandales - Bershka (old)
Boucles - Asos (similaires)



14/04/2014

Stop à l'arrachage de cheveux


Bon, bloguer, c'est un passe temps (qui, soit dit en passant, me prend, beaucoup de temps). Je l'adôooore hein, effectivement, sinon, je n'aurais pas survécu plus d'un an. Cela dit, je ne suis pas une reine du web, non parce que j'ai que des bases, et des bases qu'en plus, je me suis créée moi même. A force de tutos "coucou, si toi aussi tu ne sais pas comment lancer ton blog, envoie je suis une merde au 72200" et de "je clique partout et je vois ce qui se passe"

En clair, je sais faire des photos, créer une adresse mail, créer un blog, faire des montages vite fait (bien fais?) et télécharger des polices. Géniaaaaaaal, avec ça, on va très loin????? Ouais, j'vous l'accorde, on va tellement loin qu'aujourd'hui il en est trop.

Je suis pas une grosse dormeuse, un jour on m'a dit "tu dormiras assez quand tu seras morte" bah c'est pas rentré dans l'oreille d'une sourde. J'ai passé des nuits entières à m'arracher les cheveux, à me tordre de fatigue, les yeux qui brûlent et qui chialent tout seuls, à tenter enfin de gérer ces foutues histoires de codage "hein quoi codage???? mais de quoi tu parles en fait?????" pour modifier bannière et présentation globale de mon blog, jusqu'à ce que : STOP, je ne puis plus. J'abandonne. J'abdique. Leave me alone. Me parlez plus de codage et de langage web/graphique ou j'vous frappe à coup de MacBook. Sérieusement, vous avez pas envie de faire plus simple que tout ce blabla???? Non pas que j'ai pas le cerveau assez développé pour comprendre, mais c'est une merde sans nom votre truc. Avec tout le respect que je dois à monsieur Internet. Avec un BAC ES et des études sup' en commerce international, c'est sûr que c'est pas mon dada pour un sou. J'ai abandonné comme une grosse merde qui se dit ambitieuse mais qui en fait est une putain de faible. J'avais epuisé ma dose de patience, je pouvais plus. Mais heureusement, bloguer, c'est rencontrer t'as vu. Et j'ai une copine (ma préférée, j'avoue tout) qui est venue à moi, et qui a dit : je peux te sauver si tu veux, j'ai mis ma cape de superwoman aujourd'hui, et je t'accorde de mon temps pour venir te recoller les cheveux, et te faire un site de la mort qui te correspond, sans que t'aies besoin de perdre tous tes neurones.

Non mais, comment te dire? Cette copine, elle est (en dehors d'être superwoman) gé-niale. Humour made in Virginie, le même, le merdique, l'incroyablement incompréhensible, donc du coup, forcément, elle et moi, c'était dès le début beaucoup d'amour. Amour grandissant, qui s'est transformé en big big love suite à son mail. Je crois qu'elle avait saisi ma détresse, et surtout, elle en avait marre de venir sur mon blog et de le trouver pas à son goût, elle et son bagage web de malade mental. Anne Charlotte, you know that I <3 U? Elle m'a tout fait, mais genre, tout, la seule chose que j'ai fais dans ce boulot de malade c'est faire ma princesse "non mais ça, je préfère ça, et ça, je l'aimerais bien comme ça, mes inspirations c'est ça" bon, quand j'y repense j'ai honte, mais bon, finalement, j'suis tellement cantanteee (l'accent lorrain, les racines qui ressortent, hééé merde)

J'espère qu'il vous plaira, autant qu'à moi, depuis qu'elle a installé cette merveille, je m'y retrouve moi même dans mon propre blog, en tout cas, j'ai déjà eu 4 retours ultra sympas, mais faut féliciter ma choupette caribou hein? 

Vous pouvez faire appel à copine d'amour, elle déchire, vous pouvez lui demander ses tarifs, en tout cas, elle est pro, au takéééééé, et elle est gentille, et elle est drôle, disponible, bref, elle sait de quoi elle parle et si vous la connaissez pas ça sera l'occasion idéale de découvrir son monde tout en coeurs, paillettes, couleurs, cupcakes et amour. Merci, mille fois, à l'infini, et l'au delà.



Foulard - H&M
Top - Sud Express (old)
Gilet - She Inside
Jean - H&M (old)
Sandales - Eram (old)
Bagues - H&M et New Look
Colliers - Boutique Minimaliste et H&M
Sac cabas - Zara 

*photo je fais des étirements avec un bâton*

11/04/2014

Les femmes et leurs problèmes existentiels


Ce qu'il y a de marrant chez moi? Mon côté ultra chiant mais attachant/drôle à la fois. Okay, la meuf elle fait la fille qui s'aime, égocentrico narcissique au possible. Non, en fait c'est pas ça. J'vais vous expliquer avant que vous cliquiez sur la croix et que vous ne reveniez plus jamais ici. C'est mon mec qui dit ça. Parfois, quand on doit sortir, je vais le voir avec plusieurs pièces de mon dressing, et je lui dis "j'ai rien à me mettre" il me regarde, avec son regard profond, et caractéristique d'un état de désespoir intense qui veut dire "mais t'es sérieuse toi?????? bon, t'es chiante, mais t'as au moins le mérite d'être drôle hahahahahahaha t'as rien à te mettre ouais ouais ouais c'est ça"

Voyez, je suis drôle et chiante, c'est même pas moi qui l'ai dis. Mais bon, je peux pas dire le contraire. C'est quoi cette manie? Je l'ai depuis toujours. Parfois même, je revenais d'une session shopping avec mon argent durement gagné au MacDo (ouais, personne n'est parfait, j'ai travaillé dans la frite pendant un an, c'était géniaaaaaaaaaaaal, j'avais les cheveux gras qui avaient l'allure d'allumettes huileuses, c'était miaaaaam, mais là je m'évade) et j'me disais parfois : bon, j'vais ranger. J'ouvrais mes placards et là : néant. J'aimais plus rien de ce que j'avais. J'avais envie de tout virer, et de laisser les trois pauvres articles tout beaux tout neufs d'un amour tout récent sur une étagère. Mais ça aurait fais beaucoup de lessives à gérer avec 3 articles à se foutre, au bahut on aurait dis que j'étais crado, et la réputation "tu pues la frite" c'était déjà dur à porter alors j'ai évité.

Je crois que c'est un éternel recommencement. Moins j'achète moins j'ai le sentiment d'avoir peu à me mettre, et plus je recommence à acheter, comme cette dernière semaine, plus je galère à m'habiller. Je tri mon dressing tous les mois, je vends, sans pour autant renouveler car avoir beaucoup c'est pas forcément l'idéal, enfin ça je l'ai compris il y a peu, mais au final c'est toujours le même problème

La meuf se lasse. Putain, c'est vrai en fait, j'suis plus que chiante. Et j'sais même pas si moi même je peux trouver ça drôle. Mais personne n'est parfait, mais on m'en veut pas hein?????? 

De toute façon, on est toutes pareilles, je pense que parfois, on ne peut rien faire contre nos pulsions.  Joyeux vendredi et bon week-end <3

*Bouche en cul de poule et gueule de merde*


Top - Asos
Jupe pantalon - Asos
Chaussures - Bershka (old)
Boucles d'oreilles - Asos
Collier - H&M